22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 10:04

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 16:08
À la veille de la clôture du festival, le jury de passionnés a procédé hier à la remise des prix. Photo RL

À la veille de la clôture du festival, le jury de passionnés a procédé hier à la remise des prix. Photo RL

C’est l’un des moments-phares du Festival du film arabe de Fameck. Hier, six films programmés dans le cadre de la 25e édition ont été primés.

Sans grands discours ni fioritures. Sans représentants des équipes de tournage non plus. Juste avec la flamme qui anime l’équipe organisatrice de la 25e édition du Festival du film arabe de Fameck-Val de Fensch. Hier soir, la remise des prix s’est déroulée en plein ballet des serveurs virevoltant au milieu des tablées, plateau en équilibre, et des effluves épicées. Avec la belle simplicité qui fait l’essence de la manifestation née voici un quart de siècle en terres fameckoises. Et qui a attiré cette année 10 000 visiteurs, « pour la majorité des fidèles de la manifestation » , selon Mahjouba Galfout, coordinatrice du festival. Le prix du public a été décerné à un film dépeignant la vie dans un village du Mali tombé sous le joug des extrémistes : Timbuktu , de Abderrhamane Sissako. La presse internationale a plébiscité Les Terrasses , une exclusivité signée Merzak Allouache. Les journalistes ont souligné « la mise en scène astucieuse » et le fond « d’une grande humanité » de cette fiction qui prend pour toile de fond les terrasses d’un immeuble à Bab el Oued. Le Val de Fensch a été conquis par Palestine Stereo , de Rashid Masharawi, l’épopée de deux frères qui projettent de quitter la Palestine pour le Canada après le bombardement de leur maison. Girafada , production palestinienne de Rani Massalha, a eu la préférence du jury jeunesse. Les élèves du lycée Saint-Exupéry de Fameck ont été séduits par cette approche « douce et poétique » du conflit israëlo-palestinien. Ils ont également décerné une mention spéciale à Fièvres , de Hicham Ayouch, qu’ils ont jugé « bouleversant ». Quant au prix du court-métrage, il a été attribué à Leur nuit , de Narrimane Yamna Faqir. Nouveauté cette année, le prix du court-métrage Alaraby TV Network, un nouveau partenaire du festival. Les représentants de la chaîne londonienne ont porté leur choix sur Mémoires anachroniques , d’Asmae El Moudir.

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 10:40

Ce 70è anniversaire de la libération de Fameck a été placé sous le signe de la mémoire et de la joie partagée.

En effet, en septembre 1944, cette libération tant attendue fut précédée par des périodes sombres qu’il ne faut pas oublier. Années d’occupation, de privations, de brimades, de germanisation subie, de travail obligatoire, d’exil, de déportations ou d’incorporation forcée. Ces années cruelles sont encore dans nos mémoires. Cet anniversaire est à mon avis tout à fait nécessaire. Il ne faut pas oublier. Je me réfère au livre d’Adrien PRINTZ, « Fameck, l’ancien et le nouveau », pour étayer mon discours et nous replonger dans les malheurs du début de la guerre à Fameck. Il écrit : « On sait en effet le lourd tribut payé par les populations mosellanes à l’occupation nazie de 1940 à 1944. Fameck n’échappa pas à la règle : elle paya même le prix fort. Sa mentalité traditionaliste et française, tout comme ses activités agricoles florissantes, la désignaient d’entrée pour un traitement de faveur : expropriations, expulsions, déportations ne lui furent donc pas épargnées et l’occupant put faire ensuite impunément des siennes, pendant quatre années, parmi une population désemparée restée sur place. Un recensement de juillet 1939 indique 2920 habitants, soit 1440 hommes et 1480 femmes, et un état dressé le 29 août 1941, nous donne le chiffre total des expulsés : 412 personnes réparties entre 128 foyers. A peu près toutes les vieilles familles du cru y figurent : les Ainée, Archen, Arnould, Bertrand, François, Génois ; Larchez, Lejeune, Robert, Recouvreur… Un compte des bêtes abandonnées par les premiers expulsés est particulièrement significatif du drame de l’époque ; sont déclarés sans maîtres et laissés sans soins : 16 chevaux et 3 poulains, 38 vaches et 7 bœufs, 38 porcs, 4 chèvres et quelque 300 poules et quantité d’autres volailles et lapins, sans oublier 3 chiens et 4 chats. » La joie immense des populations au moment de l’arrivée des Américains sonnait la fin des souffrances et la liberté retrouvée. La vallée de la Fensch a été libérée de l’occupant allemand à partir du 10 septembre 1944 par le 1er bataillon du 357è Régiment d’Infanterie, commandé par le Lieutenant Colonel Edward S. Hamilton. Ce bataillon faisait partie de la 3è armée US du général Patton. A Fameck, les membres de l’association Fensch Militaria nous ont fait revivre l’épisode historique de la libération de Fameck. Leurs véhicules, leurs costumes, nous ont plongés 70 ans en arrière. Je les remercie de nous avoir fait partager, à travers leur passion, ce temps fort de notre histoire. Cette fête de la libération à Fameck est un hommage au courage, à l’abnégation et à l’énergie de ceux qui nous ont libérés en ces jours de septembre 1944. Elle est un témoignage concret de l’amitié franco-américaine qui n’a jamais failli.

Fameck a fêté sa libération!
Fameck a fêté sa libération!

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 16:19

La Fensch retrouve sa population

Après trois décennies de déclin industriel et démographique, la population de la vallée de la Fensch croît à nouveau. Un atout dans un paysage économique et social encore marqué par la crise industrielle. Un territoire industriel dévasté, en déclin depuis trois décennies. C’est encore l’image portée par la vallée de la Fensch. Une image confortée par la fermeture définitive des hauts-fourneaux d’ ArcelorMittal à Hayange en 2012 et le long conflit qui l’a précédé. Pourtant, une étude de l’Insee menée depuis 2006 sur les dix communes de la CAVF (communauté d’agglomération du Val de Fensch) et rendue publique hier, nuance cette vision décliniste. Au vu de la période de crise en France et en Europe, « finalement, on s’en sort plutôt bien », constate même Michel Liebgott, président de la CAVF. Si le territoire souffre des pertes d’emplois industriels et d’un taux de chômage important (16,4 % en 2011, nettement plus élevé que dans l’ensemble du département), le revenu médian des habitants, bien que très faible, augmente régulièrement et les inégalités tendent à s’estomper. Une situation spécifique au Val de Fensch. Autre spécificité, du fait de ses atouts géographiques, le territoire connaît un rebond démographique inédit en Lorraine. Ce retour de la population, « doit nous permettre de positiver. Mais pour autant nous oblige à des initiatives pour répondre aux demandes de cette population, en termes de logement, de services… » L’analyse de l’Insee va ainsi participer au projet de territoire en cours d’élaboration par les élus de la CAVF. Un premier défi, et non des moindre, sera aussi d’améliorer le déficit d’image de la Vallée, encore boudée par les cadres qui lui préfèrent la communauté Portes de France voisine.

RL du 09/09/2014

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 16:08

Le centre de recherche public annoncé par François Hollande à Florange, devrait voir le jour dès 2015 sur le site de l’ancienne usine d’Uckange.

La plate-forme de recherche et de développement industriel annoncée dans la vallée de la Fensch par François Hollande après la fermeture des hauts-fourneaux de Hayange, pourrait être opérationnelle dès fin 2015. « Ça serait un record », mais le député Michel Liebgott veut pourtant y croire. Baptisé Métafensch , ce centre d’innovation public, pendant d’ Arcelor Research à Maizières-lès-Metz, s’installera finalement à Uckange sur le site symbolique de l’ancien haut-fourneau U4. Dès le mois de novembre, les travaux devraient débuter pour réhabiliter les « grands magasins » de l’ancienne usine. Le plan de financement prévisionnel de ces travaux (2,2 M €) a été bouclé entre l’Etat, la Région, la communauté d’agglomération du Val de Fensch et l’EPFL. La plate-forme devrait ensuite disposer d’un budget de 20 à 50 M € sur quatre ans en fonction des projets menés. Huit à dix thèmes de recherches « très pointus » auraient déjà été identifiés dans le domaine de la valorisation des métaux. Si les élus locaux restent très prudents sur les retombées en terme d’emplois de ce projet, Michel Liebgott salue d’ores et déjà « une belle opportunité pour le territoire, une consolidation et une mise en avant de notre savoir-faire ». Une réalisation que le président Hollande ne devrait pas manquer de visiter lors d’un prochain retour promis à Florange.

(RL du 09/09/2014)

photo RL

photo RL

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 10:40

Depuis de nombreuses années, Fameck change et évolue. La création du nouveau quartier du Domaine de la Forêt a fait grandir la ville et augmenter sa population. Avec près de 700 familles installées ces dernières années, Fameck a considérablement vu augmenter le nombre de ses habitants. Pour accompagner cette croissance démographique et améliorer le cadre de vie de tous les habitants, la ville a su déployer des services et équipements publics de qualité. Du côté des transports publics, des efforts devaient être entrepris, c’est chose faite aujourd’hui.

Nouvelles lignes • nouvelles dessertes • nouveaux arrêts 4 lignes de bus sur les grands axes de la ville

La ligne 6 Fameck Zone Artisanale - Thionville « Hélène Boucher » est nouvelle sur Fameck.

Elle partira de la Zone Artisanale (près du collège et du rond point François Mitterrand) et rejoindra Thionville en s’arrêtant à l’hôpital Bel Air ou encore au lycée Hélène Boucher en passant par la zone commerciale du Linkling (Geric) ou encore la gare SNCF de Florange. Elle desservira le quartier du Domaine de la Forêt avec le nouvel arrêt « De Lamartine » créé à l’angle des rues Lamartine/Charles Baudelaire et Jean-Jacques Rousseau.

La ligne 57 Hayange « Paix » - Florange « Moulin Daspich » évolue avec un nouvel itinéraire et de nouvelles dessertes.

Les nouvelles dessertes fameckoises concernent le lotissement du Domaine de la Forêt avec le nouvel arrêt « De Lamartine » et la zone commerciale de la Feltière. Un des points forts de cette ligne consiste dans sa jonction avec les lignes 1 et 2. Elles desservent le centre de Thionville, sa zone commerçante, son centre administratif et sa gare SNCF.

• La ligne 52 modifie son terminus.

Les passagers pourront ainsi aller jusqu’à la zone « Jardins du Triangle » qui fera désormais office de terminus. Cette ligne partant de Budange dessert ainsi presque tous les quartiers de Fameck et relie les 2 zones commerciales de Fameck : la Feltière et la zone du Triangle, avec une fréquence importante.

• La ligne 56 qui vient de Guénange passe par la gare SNCF d’Uckange, dessert Rémelange, la zone de la Feltière, la Cité Bosment et a son terminus au centre aquatique Feralia à Hayange.

Ainsi seront bien desservis :

• La zone commerciale de la Feltière avec les lignes 52 – 56 et 57 •La zone commerciale du Triangle avec la ligne 52

• L’avenue Jean Mermoz avec les lignes: 6 – 52 et 56

• Le Domaine de la Forêt avec les lignes 6 et 57

• Morlange avec la ligne 57

• Rémelange Est avec les lignes 52 et 57

• Budange et Edange (à proximité) avec la ligne 52

• Bosment avec la ligne 56

• Oury avec la ligne 6

2 nouveaux arrêts sont créés sur la ville pour la rentrée 2014

Arrêt « De Lamartine » dans le Domaine de la Forêt où les passagers pourront prendre les lignes 6 et 57. Ces 2 lignes desservent notamment le secteur des écoles Prévert et Schweitzer.

Arrêt « Jardins du Triangle », devant la zone commerciale en développement à la limite de Fameck et de Florange, desservi par la ligne 52.

Pour de plus amples informations sur les dessertes, les horaires et les tarifs des lignes de bus, connectez-vous sur www.citeline.fr

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 10:31

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 10:42
Les étudiants taïwanais reçus en mairie

Accompagné d’Angelo Lo Verme, Michel Liebgott vient de recevoir en mairie les trois jeunes étudiants taïwanais actuellement en séjour à Fameck (lire RL d’hier). Accompagné par Jean-Pascal Diame, président de la chorale Gospel Rayon de Joie, maître d’œuvre du projet Open-Mind, des représentants du CA de la chorale, des choristes et de jeunes gens en contact avec les étudiants et qui veillent au bon déroulement de leur séjour, Oxy, Lym et Noah ont présenté leur projet consistant à permettre des échanges interculturels qui vont nourrir une expérience à vocation socioculturelle, éducative et humanitaire.

Au cours de l’entretien avec le maire, les étudiants taïwanais ont proposé un diaporama qui relate le projet Open-Mind, raconte leur séjour en France et offre une présentation très succincte de Taïwan.

Michel Liebgott a souligné l’importance de cette réception en mairie, première institution de la République. Un long échange de questions a permis de comprendre le but de cette opération, le travail fourni par les bénévoles chargés de l’organisation du séjour en France. Les étudiants taïwanais ont également répondu aux questions relatives à leur pays portant sur l’organisation politique, le monde du travail, la vie économique… (RL en date du 03/08/2014)

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 11:00
Jobs d’été : les jeunes ont la parole

Comme chaque année pendant les vacances estivales, la ville de Fameck propose aux étudiants des emplois saisonniers d’une durée de trois semaines.

Les jeunes Fameckois, au profil et parcours scolaire très différents (BTS électrotechnique, gestion comptable, préparation aux concours d’école d’ingénieurs, etc.) sont répartis dans différentes structures de la Ville pour effectuer des missions très diverses : travail aux espaces verts (désherbage), au périscolaire, peinture, travaux d’électricité et de peinture, ou encore, aménagement dans les écoles primaires.

Dernièrement, ils se sont réunis autour du maire Michel Liebgott pour un temps d’échanges. Étudiants et lycéens se sont exprimés sur les tâches qu’ils sont amenés à accomplir dans le cadre de leur "job d’été" et évoqué les éventuelles difficultés rencontrées. (RL en date du 24/07/2014)

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 10:03
Coup de jeune à la salle Jean-Grob

La salle Jean-Grob, située dans le quartier du Konacker, connaît une seconde jeunesse. Suite à sa rénovation énergétique, une petite réception a eu lieu en présence notamment de Michel Liebgott, député, et René Gori, conseiller général.

Le maire, Moreno Brizzi, accueillait également les élus et les représentants d’associations. « Si cette opération a été lancée par nos prédécesseurs, elle répond en tout point aux logiques actuelles de réduction des coûts énergétiques pour les collectivités locales », a souligné le maire, qui a réaffirmé la volonté de l’équipe municipale d’agir en faveur de l’optimisation et de la diminution des coûts d’utilisation des bâtiments.

L’esthétique aussi

Une grande partie des travaux concernait l’enveloppe du bâtiment. Ils ont toutefois permis de rénover esthétiquement la salle à l’intérieur et à l’extérieur.

Résultat : les utilisateurs pourront pratiquer leurs sports favoris dans des conditions optimales, grâce, notamment, à une nette amélioration de la luminosité en journée.

L’opération aura coûté 206 087 € HT. Le projet a été financé à hauteur de 79 % par le conseil général (103 452 €), l’enveloppe parlementaire (33 000 €), par l’État (24 000 € au titre de la dotation d’équipement aux territoires ruraux) et par les certificats d’énergie EDF (2 680 €). (RL en date du 20/07/2014)

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article

Présentation

  • : Michel Liebgott, Un député à votre écoute !
  • Michel Liebgott, Un député à votre écoute !
  • : Le blog de Michel LIEBGOTT, député socialiste de la Moselle
  • Contact

Profil

  • Michel Liebgott
  • Député de Moselle
Maire de Fameck
  • Député de Moselle Maire de Fameck

Messages

 

Permanence Parlementaire
Michel LIEBGOTT
    2 rue Diderot

BP 70035
57293 FAMECK CEDEX


Tel: 03 82 84 06 06
Fax: 03 82 84 66 88
Email:
michel.liebgott@wanadoo.fr

Recherche

Actualité

Articles Récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog