19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 15:56

Une belle entité forte d'une population importante et d'un PIB conséquent..

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 11:12
Nage avec palmes, judo, basket-ball, football ou encore futsal… Nombreuses sont les disciplines qui semblent réussir aux athlètes et clubs sportifs locaux.Nage avec palmes, judo, basket-ball, football ou encore futsal… Nombreuses sont les disciplines qui semblent réussir aux athlètes et clubs sportifs locaux.

Nage avec palmes, judo, basket-ball, football ou encore futsal… Nombreuses sont les disciplines qui semblent réussir aux athlètes et clubs sportifs locaux.

Le maire d’Uckange Gérard Leonardi et Ahmed Derdab, président de l’Office municipal des sports et adjoint au maire chargé des sports, ont reçu, mercredi soir, au Diapason, les sportifs ayant réalisé des performances de haut niveau pour les féliciter et les récompenser. À l’honneur tout d’abord, les nageuses et nageurs de l’Uckange évolution palmes, qui trustent les titres de champions de France en immersion et surface, et brillent aux championnats d’Europe et du Monde. Chahinèse Baïtiche, en junior et immersion, a terminé cinquième aux championnats du Monde sur 400 m et septième sur 100 m. Elle a décroché le titre de championne de France du 100 m et a pris la troisième place en Élite sur 100 m, 400 m et relais 4 x 100 m. Pauline Sobies, elle, a terminé troisième aux championnats d’Europe senior en relais 4 x 100 m. Elle s’est placée parmi les quinze meilleures mondiales et européennes en junior sur 50 m, 100 m et 200 m surface mais aussi 100 m immersion, et se trouve être vice-championne de France sur 100 m IS. Thomas Muia, quant à lui, a décroché le bronze aux championnats du Monde universitaires. Il a fini cinquième et neuvième aux championnats d’Europe, et a décroché les titres de champion de France du 800 m, 1 500 m et 6 000 m, par équipe sur 6 000 m et du relais 3 x 2 000 m. Pour le judo, Luca Christinelli, 13 ans, est devenu champion de Moselle et vice-champion de Lorraine. Il s’est qualifié pour les interrégionaux et a été sélectionné en équipe de Moselle pour les championnats de France par équipe. Dans les sports collectifs, on notera les performances des minimes garçons du club de basket local (USBB) sacrés champions de Moselle, des seniors du club de football (USAG) avec accession en Honneur Régionale pour l’équipe A et en Première Division de District pour l’équipe B et de l’équipe de futsal de la brigade de gendarmerie d’Uckange classée troisième au championnat de France de futsal militaire.

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 09:17

Au programme de l'Assemblée nationale hier soir: l'examen du budget Travail-Emploi 2015. Mon intervention en 5 mns avec un message: soutenir encore et encore l'emploi, au niveau national et européen. Tout le monde doit être mobilisé, patronat y compris!

Voir les commentaires

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 18:00

Mais "l’œuf bleu", partie d’une sculpture de l’artiste Alain Mila malencontreusement repeinte par le maire, trône toujours – malgré une coquille un peu écaillée – au centre-ville hayangeois. Pour quelque temps seulement. L’avocat de l’artiste et le maire seraient tombés d’accord sur le devenir de l’œuvre. Après avoir assuré sa remise en état, Fabien Engelmann l’offrira à… Michel Liebgott. À charge pour le président du Val de Fensch de déplacer la sculpture où bon lui semblera. Le maire de Hayange a déjà son idée, « devant le nouvel Hôtel de communauté, par exemple… ».

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 11:01
RL du 31.10.2014 - Une maternité haut de gamme

C’était la « première priorité régionale de santé », rappelle Dominique Gros, en sa qualité de président du conseil de surveillance du CHR Metz-Thionville. La maternité de Bel-Air va bien être reconstruite d’ici 2017. Au même endroit mais avec du haut de gamme ! Grands pontes et direction du CHR ont détaillé le plan hier ( lire également en pages Régions ). Quelques précisions ont été apportées par la même occasion. Le docteur Eric Welter, responsable du service gynécologie, a insisté sur une qualité de soins constante malgré des locaux vétustes. « Avec 2 500 naissances par an, les patientes continuent à nous faire confiance. Nous avons perdu 1 à 3 % de notre activité, ce qui est résiduel. » Soit 200 femmes qui partent au Luxembourg chaque année et 50 à Metz. En termes de nombre de naissances dans le public, Thionville était même devant Metz en 2012 ! Par ailleurs, toujours dans les bons points, le CHR a annoncé une baisse de sa dette à partir de 2017. « Les banques nous font confiance , explique Véronique Anatole-Touzet, la directrice du CHR. Nous avons contracté une dette d’investissement du fait de la construction de l’hôpital Mercy, mais elle n’a rien d’anormale. D’un point de vue masse salariale, nous sommes à l’équilibre. Ce qui est loin d’être le cas de tous les hôpitaux ! » Entre Metz, Thionville et Briey, le CHR enregistre près de 6 000 naissances par an, se plaçant ainsi dans le haut du panier des centres français. La nouvelle maternité de Bel-Air, logiquement, devrait encore améliorer cette statistique.

(photo RL)

(photo RL)

L’annonce d’une nouvelle maternité à Thionville fait réagir. « Il serait temps, depuis que j’y suis née les chambres n’ont pas changé… », s’est exclamée une jeune femme sur notre page Facebook, entre autres commentaires piquants. Pourtant, il en aura fallu de l’acharnement. De l’exécutif du CHR aux grands pontes, des élus (Gros, Grommerch, Liebgott, Todeschini, etc.) à l’Agence régionale de la santé : toute la Lorraine s’est mobilisée. De quoi parle-t-on au juste ?

• Un pôle femme-mère-enfant : la maternité ne sera plus seulement une maternité. Le docteur Walter, responsable du service gynécologie, explique le concept : « Toutes les compétences liées à l’enfance vont être regroupées. La gynécologie, l’obstétrique, l’imagerie, la néonatologie, la pédiatrie et même certaines chirurgies. Cela évite d’éparpiller les compétences. »

• Accent sur la qualité : la nouvelle maternité gagne en capacité (2 700 naissances / an contre 2 500 ) mais l’enjeu est ailleurs. « Toutes les chambres seront individuelles, avec une salle d’eau et un standing moderne », explique Véronique Anatole-Touzet, directrice du CHR. Seules 20 % des chambres sont individuelles à l’heure actuelle. Autres atouts : la nouvelle structure proposera une salle d’accouchement naturelle (baignoire), six chambres kangourou (les mamans dorment à côté de leur prématuré) et des espaces adaptés à la promenade. « L’époque où l’on construisait des maternités pour allonger les femmes tout un séjour est révolue » , glisse une responsable du CHR.

• Optimisation de l’espace : le nouveau bâtiment sera reconstruit en lieu et place de l’actuel. La question de la reprise des locaux de la pédiatrie est en discussion. Une chose est sûre, le pôle affichera 9 400 m² de plancher construit. Donc 1 300 m² de moins que la surface actuelle occupée par les services à regrouper. Le but n’est pas de faire des économies, martèlent les responsables du CHR, mais bien de faciliter le travail des services.

• Quelques chiffres : 99 lits dans un bâtiment labellisé Haute qualité environnementale, 40,1M€ d’investissement dont 33 % financés par l’État, concours architectural lancé pour janvier, première pierre à l’automne 2015, livraison en septembre 2017. Et le niveau de compétences 2B (l’un des meilleurs) plus que jamais préservé !

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 10:07

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 22:36

ArcelorMittal a déjà engagé 80 % des 180 M€ d’investissements promis à Florange deux ans après la signature du contrat avec l’Etat. Henri-Pierre Orsoni patron d’Amal est promu. Eric Niedziela le remplace.

«ArcelorMittal est dans les clous des investissements annoncés dans le contrat d’engagement avec le gouvernement. » Le constat est celui de Michel Liebgott, député-maire de Fameck, observateur sourcilleux de la sidérurgie. La 9e réunion du comité de suivi présidée hier à Metz par l’ancien sous-préfet de Thionville François Marzorati confirme le niveau des investissements du groupe sidérurgique pour compenser l’arrêt et la mise sous cocon des hauts fourneaux de Florange. « Nous en sommes à 143 des 180 M€ annoncés, soit 80 % des montants déjà autorisés. Sur ces 143 M€, quelque 50 % sont en cours de réalisation », détaille Henri-Pierre Orsoni, le directeur général d’ArcelorMittal Atlantique Lorraine (Amal) qui, dans le même temps, a annoncé son départ de ce poste opérationnel le 1er novembre pour s’occuper de projets stratégiques au niveau européen. Le Lorrain Eric Niedziela, 53 ans, entré dans le groupe sidérurgique français en 1984, lui succède.

Le projet Lis lancé

La direction d’Arcelor Mittal a détaillé l’ensemble des investissements. Quelque 40 M€ sont allés à la modernisation des installations de laminage de l’acier Usibor pour l’automobile dont la production monte en puissance, 600 000 t dont la moitié produite en Lorraine à Sainte-Agathe. Dans le lot, 11 M€ vont à la soudeuse laser au couplage, 21 M€ pour renforcer le train à chaud. L’acier emballage avec le train à cinq cages (8 à 10 M€) se remet à niveau pour améliorer sa production destinée à l’unité d’étamage de Basse-Indre, près de Nantes. « Pour le packaging on sort la tête de l’eau au 2e semestre », précise M. Orsoni. Un gazomètre doit remettre d’aplomb la cokerie de Serémange appelée à devenir la troisième batterie de cokerie alimentant les hauts fourneaux de Dunkerque. D’importants travaux à la gare de triage d’Ebange doivent du reste faciliter les navettes de convois entre Serémange et Dunkerque. « Des investissements qui pérennisent le site de Florange », réaffirment Henri-Pierre Orsoni et François Marzorati. D’autant que le projet Lis (Low Impact Steelmaking) qui remplace Ulcos d’un montant de 32 M€, dont 13 M€ d’ArcelorMittal, est lancé. Il profite d’un partenariat soutenu avec l’université lorraine. « On progresse bien sur la valorisation du CO2. Il y a des programmes qui sont en avance par rapport à d’autres. C’est très positif », estime Gilbert Krausener du Cesel. Lis devrait être testé sur un haut-fourneau de Dunkerque. Une technologie de recyclage du CO2 qui ne verra cependant pas le jour avant 2020.

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 22:12
(photo RL) un lieu pour différents acteurs de l'action sociale au service des familles

(photo RL) un lieu pour différents acteurs de l'action sociale au service des familles

La Maison de la Solidarité a été inaugurée officiellement hier à Florange. Cette infrastructure, située au 15 rue de Verdun en lieu et place de l’ancien bâtiment du CCAS, regroupe désormais différents services à caractère social, destinés à la population florangeoise.

Si l’espace emploi, les services du centre médico-social et de la protection maternelle sont déjà en place, il faudra attendre novembre pour que l’épicerie sociale ouvre ses portes.

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 20:01

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 19:56
Beaucoup de monde au Jardin des Traces aujourd hui...

Beaucoup de monde au Jardin des Traces aujourd hui pour l animation Halloween ... Bravo aux organisateurs !

Partager cet article

Published by Michel Liebgott
commenter cet article

Présentation

  • : Michel Liebgott, Un député à votre écoute !
  • Michel Liebgott, Un député à votre écoute !
  • : Le blog de Michel LIEBGOTT, député socialiste de la Moselle
  • Contact

Profil

  • Michel Liebgott
  • Député de Moselle
Maire de Fameck
  • Député de Moselle Maire de Fameck

Messages

 

Permanence Parlementaire
Michel LIEBGOTT
    2 rue Diderot

BP 70035
57293 FAMECK CEDEX


Tel: 03 82 84 06 06
Fax: 03 82 84 66 88
Email:
michel.liebgott@wanadoo.fr

Recherche

Actualité

Articles Récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog